Madame Glou, c’est Eglantine Rivière.

Actrice, musicienne, autrice, clown, elle crée et mène à bien ses projets, des idées au plateau. Elle développe un travail poétique, à travers ses différentes disciplines artistiques favorites, dans le spectacle vivant. Parce qu’elle croit dur comme fer au pouvoir de résilience par l’imaginaire, ses créations sont positives, témoignant de son perpétuel émerveillement face à la vie. 

L’association madame Glou est une compagnie fondée en 2018, dans le but de développer et promouvoir son travail. Elle est implantée en Région Sud, et met en œuvre des projets dans les arts du spectacle vivant. La compagnie confère à Eglantine Rivière l’idée maîtresse de mener un projet artistique transversal, en faisant la part belle à une écriture ouverte et perméable à la spontanéité de la rencontre. Cette recherche se tourne avec plaisir vers un public jeune.
Trois axes s’y distinguent : la création de spectacles vivants, des interventions artistiques à visée de mieux-être en milieu hospitalier, et des actions artistiques éducatives en milieu scolaire et de loisir.
En savoir plus…

Créations

Mener un projet artistique transversal, faire la part belle à une écriture ouverte et perméable à la spontanéité de la rencontre, vers un public jeune, voire très jeune.

Interventions

Soulager les corps et les âmes. Parsemer des personnages poétiques et musicaux dans les milieux hospitaliers.

Actions

Développer l’expression, l’appétence pour les arts, l’écoute et le bien-vivre ensemble par léveil et l’éducation artistique en milieu scolaire, d’accueil de la petite enfance, et de loisir..

Agenda 2021-2022

27

octobre

Les deux oiseaux / Berre l’étang (13)

29

octobre

Les deux oiseaux / Marseille (13) [duplicate]

30

octobre

Les deux oiseaux / Marseille (13)

02

novembre

Les deux oiseaux / Cannes (06)

20

novembre

Tam Tam à Aurons (13)

08

décembre

Tam Tam – Paris (75)

30

janvier

Les deux oiseaux / Nantes (44)

11

février

Les deux oiseaux / Laval (53)

03

mars

Tam Tam – Plouvorn (29)

14

mars

Les deux oiseaux / Briançon (05)

À propos des deux oiseaux : "Spectacle auquel a assisté notre petit bonhomme hier... et il a adoré. De très jolies choses proposées pour nos petits "

Marie-Loo / Maman

À propos des deux oiseaux : "Spectacle de grande qualité, vraiment adapté aux petits mais très agréable pour les grands aussi… Merci !"

Céline V. / spectatrice et maman

À propos de Déambulations à Martigues : "Un public surpris et amusé a confirmé par leurs sourires et leur participation à quel point le monde a besoin de clowns ! Merci à ces artistes farfelus et vive le plus petit masque du monde."

La Provence

À propos de Gais-ris-sons « J’avais très mal lorsque les infirmières réalisaient ma perfusion, j’étais très stressée. Le prince et la princesse sont arrivés, et m’ont enveloppée de leur musique. Je me suis accrochée à elle, et elle m’a donnée de la force, j’ai fini par me détendre, et ma mère a pleuré. »

Aminata / Adolescente en dialyse

À propos de Gais-ris-sons « Les Gais-ris-sons étaient dans la chambre d’un bébé quand il a fait un malaise. Nous avons dû intervenir en urgence. Ils sont restés, ont continué à jouer, chanter, et cajoler pendant le soin, et cela a procuré beaucoup d’apaisement non seulement au bébé, mais aussi à nous qui étions dans le geste technique. »

Une infirmière / Soins intensifs

À propos de Gais-ris-sons « Princesse Loukoum et Prince Pilaf nous font tellement de bien, on aimerait qu’ils viennent tous les jours dans nos services ! »

Une kinésithérapeute / Pédiatrie

À propos de Tam-Tam " Une belle façon de montrer a la jeunesse que les arts vivants favorisent et stimulent l’expression, et ce, même pour les plus timides."

Nouvelle Vague / Presse

À propos de Tam-Tam " Participer et vivre le spectacle le rend d’autant plus inoubliable. "

Le Télégramme / Presse

À propos de Tam-Tam " Superbe spectacle, très original, très adapté pour les enfants. "

Ouest France / Presse

À propos de Tam-Tam : Tout en poésie, et brillamment interprété.

Vosges Matin / Presse

Inscrivez-vous à la Gazette de Madame Glou